accueil

Faut-il attendre un déclic pour changer ?

Ah ce fameux déclic tant attendu… nous l’attendons tous. Je l’ai aussi attendu pendant longtemps tout en me laissant vivre , tout en fermant les yeux histoire de ne pas voir l’étendue des dégâts et devoir agir pour changer cela.

Vous êtes nombreux(es) à attendre cet éternel lundi , ces jours où vous aurez plus de temps, ces jours où les enfants seront suffisamment grands et plein d’autres raisons qui croyez moi restent le commun des mortels moi y compris. Votre vie , votre santé sont elles suffisamment importantes à vos yeux? j’ose supposer que votre réponse est un grand “OUI”. Pourquoi dès lors continuer à remettre tout sous condition? pourquoi devoir penser à prendre soin de vous et votre santé plus tard?

La vie nous envoie toujours plein de signes , plein de moments de déclic mais on ne prend pas la peine de les exploiter! La peur d’échouer est tellement énorme qu’elle fini par supplanter l’envie de changement. Je suis passée par là et je sais bien ce que c’est. Mon parcours m’a appris tant sur la force qu’on a chacun(e) au fond de soi pour atteindre des objectifs qu’on croyait inimaginables jusque là.

Vous attendiez un déclic? Et bien le voici j’espère être votre déclic !! Oui vous ne rêvez pas j’espère que mon histoire ou encore cet article puisse être votre déclic tout comme l’a été pour moi cette photo prise par un ami , photo qui m’a tellement choqué tant je ne me reconnaissais pas. Vous vous dites oui Alice la photo t’a retourné mais comment as tu fait pour passer à l’action? comment t y ‘es tu prise?? Ah là les choses se corsent un peu n’est ce pas? Je tiens juste à vous rassurer vous êtes tous et toutes capables d’y arriver. Je n’ai pas plus force ou de pouvoir magique…Non.

Si vous lisez cet article c’est que quelque part vous avez besoin d’un coup de pouce ou simplement besoin qu’on vous ouvre les yeux . Le déclic que je vais vous envoyer paraitra choquant pour certain(e)s mais j’ai l’habitude que beaucoup écarquillent les yeux quand je le donne . C’est quelque chose qui m’ a aidé et continue à m’aider. Mon conseil est donc le suivant : Mettez vous en sous vêtements face à un miroir et observez vous. Regardez chaque détails ne vous limitez pas au visage. Ensuite prenez vous en photo de face & profil dans cette même tenue. Ces photos sont juste pour vous, vous n’avez pas à les montrer à qui que ce soit.

Observez maintenant ces photos et posez vous la question de savoir si ce que vous voyez vous convient. Vous estimez vous en bonne santé? êtes vous souvent trop fatigué(e)s? apathiques? essoufflé(e) au moindre effort? vous sentez vous bien dans ce corps? Si oui tant mieux et je vous le souhaite sincèrement. Si la réponse est non vous devez agir ,travaillez sur vous pour changer. Prendre soin de vous. Je sais que ceci a tendance à toujours créer une polémique autour du fait qu’on peut être en surpoids , obèse et épanoui(e). Là n’est pas la question. Moi je suis là pour vous aider à voir le bénéfice santé que vous y gagnerez et en aucun cas le côté esthétique ou autre.

Ce conseil de vous prendre en photo je vous le recommande parce que les photos vous mettent devant une réalité non embellie(sauf Photoshop bien sûr) ! En général quand on se regarde dans un miroir notre cerveau a tendance à nous montrer ce qu’on veut voir or les photos figent tout y compris ce qu’on ne veut pas voir ou n’ose regarder. Les photos seront là aussi pour vous permettre de réaliser vos progrès. Moi par exemple je ne me pèse jamais ! Mon dernier poids date de janvier 2015 et je ne m’en porte pas plus mal.

Après la photo il va falloir passer sur la balance et de préférence une balance impédancemètre car le poids ne suffit pas. Il faut pouvoir analyser votre composition corporelle. Si vous n’avez pas ce genre de balance c’est l’occasion d’y investir ou encore de trouver un(e) ami(e) qui en a une et pourquoi pas aller chez un nutritionniste, un diététicien qui pratique l’analyse corporelle(chose qui devrait être obligatoire mais c”est loin d’être le cas).

En 2013 Quand je me suis vue sur la fameuse photo je ne me suis vraiment pas reconnue! je ne me voyais pas ainsi ! Lorsque je suis montée sur la balance et que j’ai vu ces 108kg s’affichent j’ai cru que la balance avait un problème(eh oui on se cherche tous des excuses). Le pire est arrivé quand il a fallu déchiffrer ma composition corporelle et ce fameux pourcentage de graisse!! Rien qu’à y penser en écrivant ceci ça me rappelle à quel point j’ai failli m’écrouler en voyant ce chiffre>>>47% de taux de graisse !! Oui presque 50% de mon poids n’était que de la graisse. J’ai tout de suite imaginer mon cœur emprisonné dans un tas de graisse, mes artères… J’ai pensé à toutes ces complications de santé qui m’attendaient si je ne me reprenais pas en main ! Je suis infirmière et qui plus est dans un service de cardiologie, je peux vous dire que l’obésité et un tel taux de masse graisseuse font des dégâts énormes voire mortels.

Nous nous attardons trop souvent sur le poids qui n’est que le sommet de l’iceberg !

A la question faut-il attendre un déclic pour changer? je vous dirais juste que je crois au fait qu’il y a certes un début, une première prise de conscience “la grosse claque” mais elle ne suffit pas! Attendre qu’une grosse claque vous tombe dessus avant d’agir(pourtant vous êtes conscient qu’il y a un problème) c’est perdre du temps voire empirer le problème.

Le plus important pour moi n’est en aucun cas le déclic mais ce qu’on en fait. Je reste convaincue qu’il est plus important de commencer, de se bouger, de se mettre en mouvement lentement et d’adopter une mesure à la fois. “L’appétit vient en mangeant”. L’action entraine la motivation. Alors non il ne faut pas attendre un déclic pour amener un changement dans sa vie.

Si une situation ne vous convient pas ,ne la subissez pas ! Changez , sortez de là,contournez la si il le faut mais agissez.

Les déclics vous en avez certainement tout les jours. Écoutez les signaux que vous envoi votre corps( fatigue, ,douleurs dos-genou etc). Prenez vous en photo , faites une analyse corporelle et posez vous les bonnes questions. Si après tout ceci vous n’avez pas un déclic il est probable que vous n’ayez aucun problème de cet ordre là. Pour ceux et celles qui viennent enfin d’ouvrir les yeux il va falloir passer à l’action. Comment ? RDV au prochain article 😉.

2 thoughts on “Faut-il attendre un déclic pour changer ?

  1. Intéressant. Attention : impÉdancemètre (mesure électrophysiologique de l’impédance corporelle (mesure intégrée des effets de résistance R, inductance (self) L et capacité C) et non « impENdancemètre » |:-)

    1. Merci Phil et bienvenu sur le blog. Merci pour ta remarque je vais de ce pas corriger le mot ?. J’ai beau me relire il y’ a toujours des choses qui échappent et échapperont à ma correction.

Laisser un commentaire